Respect des règles en cas d'intempéries

 

Lorsque les conditions atmosphériques ne permettent plus de travailler, il est nécessaire de gérer les heures perdues de manière à ce que la perte financière soit réduite au maximum, tout en respectant les règles en vigueur.

 

Lorsque la période d'arrêt est relativement courte (moins d'une semaine), il est possible d'adapter le calendrier de travail. Les heures perdues seront prises en compte et leur rattrapage planifié. Cependant, des règles très précises sont définies à l'art. 28 CN.

 

Lorsque la période est plus longue, il est judicieux de recourir au chômage en cas d'intempéries. La brochure éditée par le Département fédéral de l'économie répondra certainement à vos interrogations. Si, malgré tout, des questions devaient subsister, vous pouvez contacter le Service public de l'Emploi de l'Etat de Fribourg, qui est compétent en la matière.